Définition

 La violence psychologique est constituée de paroles ou de gestes qui ont pour but de déstabiliser ou de blesser l’autre mais aussi de le soumettre, de le contrôler de façon à garder une position de supériorité. 

 
Dans des moments de colère nous pouvons tous utiliser des propos blessants, méprisants, ou poser des gestes dénigrants, mais habituellement ces dérapages sont occasionnels et/ou suivis de regret ou d’excuses. Par contre, dans la violence psychologique il ne s’agit pas d’un dérapage ponctuel mais d’une façon d’être en relation. C’est nier l’autre et le considérer comme un objet.
 
Comme à chaque fois que l’on parle de violence psychologique, il faut bien préciser qu’un seul agissement ou des agissements ponctuels ne constituent pas en soi de la violence psychologique. Ce qui distingue la violence conjugale d’un conflit de couple, ce ne sont pas les coups mais l’asymétrie.