Définition

La montée de la solitude constitue un phénomène social qui se développe en France mais aussi dans tous les pays riches de la planète, en particulier dans les grandes villes. Désormais nous sommes à la fois plus libres mais aussi plus fragiles et solitaires. L’individualisme qui est prôné comme une valeur suprême entraîne une insécurité dans tous les domaines. La dégradation et la précarisation du travail, l’appauvrissement de la vie sociale, entraînent une méfiance généralisée, et en même temps, il existe une précarisation des liens intimes et une plus grande fragilité des liens amoureux.

Les relations amoureuses sont devenues de plus en plus complexes et le nombre de séparations et de divorces ne cesse de croître. Très souvent l’investissement dans le couple équivaut pour les partenaires à la recherche d’un épanouissement personnel à travers l’autre. Beaucoup attendent que la vie en couple répare leur malaise intérieur, comble leur vide. A travers l’amour, il s’agit souvent d’une quête de soi-même, d’une amélioration possible de soi. Or c’est justement cet individualisme qui vient mettre les couples en échec.

Par ailleurs, depuis que les femmes ont, théoriquement, obtenu une autonomie financière et sexuelle, un certain nombre d’entre elles refusent de sacrifier leur indépendance pour le confort d’une vie de couple. Cela a fragilisé les hommes car l’indépendance des femmes les rend moins disponibles pour les hommes qui sont placés face à leur vulnérabilité. Ils ont pris conscience de leur dépendance émotionnelle vis-à-vis d’elles.